Archives de catégorie : Mythologie

[Parution] Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations

9782343096230r

Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations

Sous la direction de Chloé Delaporte, Léonor Graser et Julien Péquignot

Ouverture Philosophique
 
L’étude des arts, des cultures et de leurs médiations, vaste programme qui recouvre une pluralité de disciplines, construit des catégories pour penser ses objets. Typologies des publics, labellisations des œuvres, qualifications des auteurs, classifications des modes d’expression artistiques, caractérisations des dispositifs et indexations documentaires sont en effet autant de catégorisations opérées a priori ou a posteriori pour saisir tant les objets que les individus et leurs pratiques, usages et discours. Cet ouvrage rassemble une diversité d’approches réflexives autour de ces processus de catégorisation, dans la diversité de leurs emplois et théorisations.
 
 
Le site internet spécifique présentant l’ouvrage, le colloque et les auteurs a par conséquent été mis à jour, toujours à l’adresse suivante : https://penserlescategoriesdepensee.wordpress.com/
Contribution à l’ouvrage :
Di Filippo L. (2016). Des récits médiévaux scandinaves aux mythes nordiques : catégorisations et processus d’universalisation. In C. Delaporte, L. Graser, J. Péquignot (dirs). Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations (pp. 115-133). Paris : L’Harmattan.

Récits médiévaux scandinaves : quelques outils disponibles en ligne

Récits médiévaux scandinaves :  quelques outils disponibles en ligne

 

Facsimile – scan

Edda en prose

Codex Wormianus

http://www.e-pages.dk/ku/621/

Edda poétique

Codex Regius (2365 4to)

http://www.germanicmythology.com/works/CODEXREGIUS.html

AM 748 I 4to

https://notendur.hi.is//~eybjorn/ugm/748/am748.html

Transcriptions

Edda en prose

Transcription, basée essentiellement sur le Codex Regius

The Uppsala Edda (DG 11 4to), ed. by Heimir Pálsson

Codex Wormianus – Edda Snorra Sturlusonar: Codex Wormianus AM 242, fol. Copenhagen and Kristiania (Oslo): Gyldendal.

http://www.abdn.ac.uk/skaldic/db.php?table=bibl_works&view=images&id=1275&if=default&page=1&go=go

Codex Trajectinus

http://www.septentrionalia.net/etexts/trajectinus.pdf

Laufas Edda

Source : http://handrit.is/en/manuscript/imaging/is/AM04-0758#0001v-FFl, consulté le 26/08/2015.

 

Sagas

Icelandic saga Database

Publications diverses

Dictionnaires

A Concise Dictionary of Old Icelandic

Note de lecture : Ivar Ekeland, quand les sagas rencontrent les mathématiques, Valland, 8.

Ivar Ekeland, Au hasard. La chance, la science et le monde, Paris Éditions du Seuil, « points sciences », 1991.
Il est de coutume de proposer des notes de lectures d’ouvrages parus récemment, qui permettent de tenir la communauté scientifique au courant de l’actualité de la recherche. C’est pourquoi les recensions ne se font généralement pas sur des ouvrages de plus de 2 ou 3 ans. Je vais néanmoins déroger à cette règle afin de présenter un livre paru il y a plus de 20 ans, écrit par un mathématicien français d’origine norvégienne, Ivar Ekeland. J’ai eu connaissance de ses travaux par l’intermédiaire de mon directeur, Jacques Walter, qui a découvert son nom dans le premier numéro de la jeune revue Socio. Dans une interview, le sociologue Immanuel Wallerstein y mentionne ce qu’a provoqué pour lui la découverte des écrits du mathématicien français : « Il explique que pour aller de l’avant dans l’analyse des problèmes mathématiques, il ne faut pas négliger les sagas nordiques, et montre, chapitre par chapitre comment y sont soulevés des questions fondamentales. Cela a été pour moi une ouverture très importante quand j’ai découvert à travers lui l’idée qu’un mathématicien pense que pour aller plus loin dans la mathématique pure, il faut se plonger dans les sagas nordiques ou dans d’autres sagas ». Il n’en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité et je me suis donc procuré son ouvrage Au hasard. La chance, la science et le monde. […]

Lire la suite : http://www.academia.edu/4954498/Valland_numero_8_novembre_decembre_2013_

Di Filippo & Schmoll – Mise en scène et interrogation du sacré dans les jeux vidéo

Laurent Di Filippo & Patrick Schmoll – Mise en scène et interrogation du sacré dans les jeux vidéorevue49

De nombreux jeux vidéo baignent dans un univers de magie qui convoque des figures récurrentes du sacré : panthéon de dieux et de démons, organisations religieuses de prêtres, de sorciers, de chevaliers, croyances, mythes, rituels, etc.

Les auteurs de l’article explorent les significations d’un phénomène remarquable en cela que les jeunes et les adultes qui pratiquent ces jeux, issus d’une société désenchantée, ne se signalent généralement pas par leurs convictions religieuses.

Une première partie de l’article procède à un inventaire des figures à travers lesquelles le sacré est mis en scène dans les jeux vidéo les plus répandus : les oppositions axiologiques, les récits mythologiques et l’aventure vécue comme quête.

Une seconde partie analyse la fonction du jeu au regard du sacré : si le joueur ne fait que jouer à croire à ces figures, quel est le sens de ce faire-semblant ?

 

Site de la revue et lien vers les résumés

Pour citer l’article :

Di Filippo L., Schmoll P. (2013). Mise en scène et interrogation du sacré dans les jeux vidéo. Revue des sciences sociales, 49, Penser le religieux, 64-73.

Publication numérique sur IPad : Dreams Of Valhalla

Dreams of Valhalla est une application IPad qui présente un état actuel des connaissances sur la mythologie nordique des sources à sa réception contemporaine : 250 pages de texte, d’images, d’animations interactives et une heure de vidéo. Le projet est dirigé par des chercheurs de l’université de Strasbourg et développé par la société Arthénon à qui l’on doit déjà les applications Le rêve de Van Gogh et Les fleurs de Van Gogh.

Une idée qui permet également d’imaginer de nouvelles manières de publier des recherches.

https://itunes.apple.com/fr/app/dreams-of-valhalla/id636574771?mt=8

N’hésitez pas à en parler autour de vous !

mzl.bctgbgqf.480x480-75

Petite découverte tentaculaire

Voici une petite découverte faite lors de mes travaux sur les monstres tentaculaires de H. P. Lovecraft pour la Second Annual Popular Culture Conference au College St Joseph de Rutland, Weird Lovecraft: H.P. Lovecraft, Weird Tales, and the American Horror Canon. Des monstres qu’on retrouve d’ailleurs en nombre dans Age of Conan, en référence aux relations entre lui et Robert E. Howard.

Pour ces recherches, j’ai eu l’occasion de lire l’essai de Roger Caillois, La pieuvre, qui est, au passage, un très bel essai. L’exemplaire disponible à la BNU de Strasbourg était celui ayant appartenu à Louise Weiss, journaliste et femme politique alsacienne, dont un des bâtiments du parlement européen porte le nom et qui a légué sa bibliothèque à la BNUS. Elle contenait la dédicace suivante de Roger Caillois :
“Pour Madame Louise Weiss, La pieuvre, pages faussement pittoresques écrites pour leur courte conclusion, avec toute l’estime de l’esprit et en très attentif hommage, R. Caillois. 18.12.73″

img111img112