Parution : La position du doctorant. Trajectoires, engagements, réflexivité

La position du doctorant. Trajectoires, engagements, réflexivité.couv

Sous la direction de Laurent Di Filippo, Hélène François et Anthony Michel

Questions de communication, série actes 16 / 2012

L’ouvrage est le fruit d’un travail collaboratif et pluridisciplinaire mené par une équipe de doctorants qui se sont interrogés sur leurs positionnements respectifs en mettant en lumière les enjeux et les implications de ceux-ci. Pour le chercheur en formation, la thèse de doctorat est une occasion d’interroger sa position complexe, mais aussi de définir la place qu’il souhaite occuper et la portée qu’il souhaite donner à ses recherches.

La réflexion est ordonnée autour de quatre axes principaux en lien avec la réflexivité : définir sa place en tant que chercheur, déconstruire son sujet de recherche, interroger son expérience personnelle, les déplacements entre théorie et pratique. Au fil des contributions, on constate que la réflexivité mise en pratique prend plusieurs dimensions et peut être effective à différents niveaux.

Dans les contributions, les lecteurs trouveront des pistes pour entreprendre à leur tour cette démarche. De plus, l’ouvrage se termine par une liste de références commentées sur le thème de la réflexivité.

Commander ce livre : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100988210

Sommaire

Laurent Di Filippo, Hélène François, Anthony Michel – Adopter une démarche réflexive : implications et enjeux

Se situer

Hélène François – Le soi, le même et l’autre : regard sur la position de civilisationniste
Fanny Martin – Se former au métier de chercheur : parcours personnel et travaux de terrain
Audrey Bonjour – Au croisement de quatre positions : engagée, éthique, accompagnée et démonstrative

Déconstruire son sujet

Magali Bugne – La japonologie : déconstruction des représentations sur le Japon
Anthony Michel – Regard externe sur le traitement médiatique de la mémoire

Interroger son expérience

Sahand Aleboyeh – Chercheur impliqué, chercheur engagé ? Travailler sur le handicap lorsqu’on est porteur d’une déficience
Albinou Ndecky – Devenir sociolinguiste : évolution d’une posture scientifique au regard de sa trajectoire sociale

Entre théorie et pratique

Aurélie Michel – La bivalence du chercheur en arts plastiques : une réflexion entre théorie et pratique
Laurent Di Filippo – La dichotomie chercheur-joueur dans la recherche en jeu vidéo : pertinence et limites

Références commentées
Abstracts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *